Tarquinia

Tarquinia, la perle de la côte du Latium Maremma, absolument à ne pas perdre. Il y a de nombreuses attractions de ce joyau dans la province de Viterbo : par le musée étrusque de la Cathédrale. Nous parcourons ensemble les points névralgiques de cette fascinante ville médiévale.

La nécropole de Monterozzi et le Musée National d’Étrusque

À travers une visite à la nécropole qui se trouve dans la grandeur et le raffinement du peuple étrusque. Ici vous pouvez observer en outre deux-cents tombes peintes, il s’agit du plus ample noyau pictural existant de l’art étrusque, en absolu le plus important de toute la Méditerranée. Pour continuer la découverte des antiques Étrusques, il faut aussi visiter le Musée National qui, avec ses trois plans, héberge la plus vaste récolte d’art étrusque existante. L’œuvre plus significative est le célèbre relief des chevaux ailés, découverte par l’archéologue Pietro Romanelli fragmentée en cent parties. Grâce aux nombreuses restaurations commencées en 1938, aujourd’hui nous pouvons observer cette œuvre d’art dans toute sa splendeur.

Les églises médiévales

La Cathédrale de Sainte Marguerite et Martin, datant de 1.260, se trouve dans l’homonyme place et à quelques pas du Palais Vitelleschi, l’extraordinaire édifice demeure au Musée National Étrusque. La cathédrale construite à la moitié de 1400, fut détruite par un incendie en 1600 pour ensuite être restaurée en peu de temps dans un style néoclassique et amplifiée avec l’adjonction de neuf autels. En procédant entre les allées du fascinant centre historique, vous pouvez observer l’église médiévale de Sainte Maria di Castello. Ce sera comme être catapulté en arrière de mille ans. Ici vous pouvez respirer l’atmosphère magique, spécialement des nuits, il devient le lieu idéal pour une romantique promenade dans l’histoire.


La Réserve Naturelle des Saline

Derrière la côte de Tarquinia, nous trouvons la Réserve Naturelle des salines, d’une extrême importance, puisque c’est l’une des plus rares restées dans toute l’Italie et l’unique saline dans le Latium. Il s’agit d’environ cent-cinquante hectares qui abritent de merveilleux oiseaux résidents et aussi ceux migrateurs : du flamant rose au héron cendré, de la mouette coralline au héron blanc. Un lieu parfait pour des photographies et pour les amants du birdwatching. Pour des informations, contacter le numéro +39 0766 864605 ou écrire à l’e-mail : pf.salineditarquinia@corpoforestale.it

Le rivage et les plages

Le rivage de Tarquinia à seulement dix minutes de l’ancienne ville est fréquenté par des familles avec des enfants mais aussi des amateurs du sport qui viennent ici pour pratiquer de la planche à voile, du windsurf ou du beach volley. Au nord se trouve l’une des plus belles plages libres de Tarquinia, Pian di Spille, dite aussi « le grand Beignet ». Un peu plus en bas, nous trouvons le lieu le plus sauvage de toute la côte, la plage libre de San Giorgio qui pour la rejoindre il faut traversée une route étroite de la campagne. Enfin, la plage des Bains de Saint Augustin est importante surtout pour les dunes qui s’alternent dans des pinèdes épaisses.

Les cookies nous permettent d'offrir nos services. En utilisant ces services, vous acceptez l'utilisation de cookies de notre part. More Information